Firefox OS/B2G OS : passé, présent, [no future]

Source: LinuxFR – les dépêches
Liens: Firefox OS/B2G OS : passé, présent, [no future]
Firefox OS/B2G OS : passé, présent, [no future]

Firefox OS aujourd’hui aussi présent sous le nom de Boot 2 Gecko (ou B2G OS) est un système d’exploitation pour smartphones, tablettes, télévisions et objets connectés. Il a été développé par Mozilla Corporation qui l’a présenté officiellement en février 2012.
Firefox OS logo

Cette dépêche retrace les grandes lignes de l’évolution de Firefox OS depuis ses premières versions jusqu’à sa fin. B2G (Boot to Gecko) est le nom de développement du système et celui autorisé pour la diffusion non officielle de Firefox OS.

Logo de B2G

Sommaire

Plateforme

Firefox OS a été supporté officiellement par Mozilla sur smartTV, par exemple sur la gamme des téléviseurs Panasonic. Après son abandon, la version pour smartphone et tablette a d’abord été gérée par une communauté soutenue par Mozilla.

Architecture de Firefox OS

Architecture de FFOS

Gaïa

La partie interface utilisateur du système d’exploitation. Elle est l’intermédiaire entre l’utilisateur et le système. Elle gère le bureau/home, la gestion des événements, du clavier, et l’affichage des applications et de leur gestion… Elle utilise uniquement des API web ouvertes. Gaïa est entièrement écrite en HTML, CSS et Javascript, l’interface est gérée par le moteur de rendu Gecko.

Par défaut, Gaïa possède un écran de verrouillage ainsi qu’un écran d’accueil

Des applications sont aussi disponibles, et permettent les actions suivantes :

  • téléphoner ;
  • envoyer des SMS et MMS ;
  • gérer sa galerie d’images ;
  • gérer l’appareil photo et la caméra ;
  • gérer ses contacts.

Gecko

Le moteur de rendu de page web utilisé dans le navigateur Firefox. Il s’appelait à l’origine NGLayout. La fonction de Gecko est de lire le contenu Web tel que HTML, CSS, XUL et JavaScript, puis de le représenter sur l’écran de l’utilisateur.

Gonk

Gonk représente la couche la plus basse du système d’exploitation de la plate-forme Firefox OS. Elle est composée du noyau Linux (basé sur l’Android Open Source Project (AOSP)) et une couche d’abstraction matérielle de l’espace utilisateur (HAL userspace). Le noyau et plusieurs bibliothèques en espace utilisateur font partie de projets open-source communs : Linux, libusb, bluez, et bien d’autres. D’autres parties de la HAL sont partagées avec l’AOSP : GPS, caméra et d’autres. Vous pouvez considérer Gonk comme une distribution Linux basique. Gonk est une cible de portage de Gecko, il y a un port de Gecko vers Gonk, tout comme il y a un port de Gecko vers OS X, Windows et Android. Vu que le projet Firefox OS a un contrôle total sur Gonk, nous pouvons exposer des objets à Gecko, qui ne peuvent être exposés sur d’autres systèmes d’exploitation. Par exemple, Gecko a un accès direct à la pile téléphonique complète et à l’affichage frame buffer sur Gonk, mais n’a pas ce type d’accès sur les autres systèmes d’exploitation.

Les versions successives :

2012 Première version, avec Gecko 18 [1.0.1]

Version de développement avec l’apparition des fonctionnalités de base.
Première version officiel de Firefox OS. Support de 3G, du WIFI, du Bluetooth. Ajout de la possibilité de mettre le téléphone en mode Hotspot wifi. Support du stockage USB. Support de la mise a jour logiciel. Ajout de l’assistant de premier lancement. Ajout de la mise en attente d’un appel ainsi que du renvoie d’appel. Ajout de la possibilité de localiser son emplacement. Support des Open Web App.

2013, deux versions, avec Gecko 23 puis 26 [1.1 puis 1.2]

Support des vidéo en HD.
Support des MMS.
Possibilité de télécharger les image, video, son quand vous naviguer sur internet.
Les comptes Gmail, et Windows Live Mail (Outlook) peuvent être importés dans l’application de gestion de mail de Firefox OS.
Ajout de la possibilité de rechercher une musique par Artiste, Album ou le nom de la chanson dans le lecteur de musique de l’OS.
Amélioration de l’application calendrier.
Firefox OS supporte l’application Firefox App Manager.

2014 Arrivée des versions vraiment utilisables

Version 1.3 avec Gecko 28

interface FirefoxOS 1.2
Première version vraiment utilisable par un utilisateur lambda, la première à être diffusée auprès du grand public. Version installée sur les téléphones ZTE Open C. Le codec audio Opus présent dans le format Webm est maintenant supporté ainsi que le codec vidéo VP9.

Version 1.4 avec Gecko 30

interface FirefoxOS 1.4

Mise à jour du thème d’icônes. L’API FaceTracking est implémenté. L’API Network Information est implémenté. L’API Wifi Direct est implémenté.

Version 2.0 avec Gecko 32

Changement de l’interface utilisateur avec la possibilité de défilement vertical des icônes. Mise a jour du thème d’icone.
interface FirefoxOS 2

Il est désormais possible en déplaçant son doigt de gauche à droite de changer d’application active… L’OS est performant et extrêmement fluide et stable. Cette version est considérée pour beaucoup comme la première version mature du système.
Support du partage de contenu via NFC entre deux mobiles. Support des protocoles IPv4 et IPv6 dans le gestionnaire de réseau.

Ajout de la fonctionnalité permettant de retrouver son Firefox Phone si on l’a perdu en consultant le site web : http://find.firefox.com. Pour cela il faut possédez un compte Firefox Account :
FindFirefoxOS

Il est désormais possible de choisir une de ses musiques comme sonnerie de smartphone.
Ajout du support de différent mode de focus pour la caméra. L’OS prend en charge le codec vidéo H264 au niveau matériel.

Version 2.1 avec Gecko 34

Nouvelle version du navigateur web. Les cartes SD peuvent être manuellement démontées par l’utilisateur. Les cartes SD non formatées sont maintenant reconnue par l’OS. Amélioration de la gestion du multitouch.

2015 : un système mature qui va s’arrêter

Version 2.2 avec Gecko 37

Système mature. Fonctionnalité basique mais très stable. Notamment ajout du mode navigation privée. Prise en charge du copier/coller. Diminution du temps de chargement des applications et amélioration des performances général. Les applications tierces peuvent utiliser l’api NFC.
interface FirefoxOS 2.2

Version 2.5 avec Gecko 44

Ajout des addons, qui donnent pas mal de liberté à l’utilisateur et au développeur en permettant de modifier le système et les applications. (Voire même de corriger les soucis sur une application de source fermée et abandonnée qui nous plaisait bien). Possibilité de transférer une application entre deux ordiphones sans devoir passer par Internet.

interface FirefoxOS 2.5

Ajout du système de pin permettant d’ajouter une page internet sur l’écran d’accueil. Ajout de la possibilité de voir les sources HTML/CSS des applications quand le téléphone est en mode développeur. Ajout de l’application Bugzilla lite pour reporter les bugs relevés dans Firefox OS. Ajout de Vaani l’assistant vocal de Firefox OS qui interprète vos ordres en local sans transmettre à un serveur tier contrairement à Siri, Cortana ou encore Google Talk.

Cette version marque l’arrêt de développement de Firefox OS par Mozilla.

2016, développement communautaire

Début février 2016, Mozilla a confirmé l’abandon de Firefox OS sur les smartphones. Mais cela a entraîné de nombreuses réactions des membres de la communauté, qui ont souhaité continuer de voir Firefox OS sur les smartphones, même sans Mozilla.
En tant que partie prenante de cette transition, la communauté Mozilla a pris l’initiative de développer les aspects de B2G spécifiques aux smartphones, afin que les employés de Mozilla puissent se concentrer sur d’autres tâches.
Mozilla a entendu les membres de la communauté et s’engage dans un plan de transition de Firefox OS pour smartphone vers un projet open source dirigé par des contributeurs bénévoles. Le projet reprend le nom de code B2G pour Boot2Gecko.

Version 2.6 avec Gecko 47

Cette version est la première mouture de B2G OS développée par la communauté.

Capture d’écran de B2G OS 2.6

Cette nouvelle version a subi quelques refontes importantes pour respecter au mieux les standards du Web, actuels ou émergents. Ainsi, de nombreuses fonctionnalités ont pu bénéficier de ces nouveaux standards, comme :

  • L’OS gère déjà de nombreux périphériques matériels correctement
  • L’écran de verrouillage
  • Le navigateur en version basique
  • Le clavier
  • L’écran d’accueil
  • Le Wi-Fi
  • La 3G/4G

B2G OS, alias Firefox OS repris par la communauté pour smartphones, a posé un important jalon puisque les reboots de Gecko et Gaia ont rejoint l’arbre de développement principal (mozilla-central) fin juillet (Gaia est l’interface de Firefox OS et maintenant de B2G OS).

La fin

Le plan de transition initial prévoyait le nettoyage du code source pour permettre la poursuite communautaire du projet B2G. De l’autre côté, FirefoxOS pour les objets connectés (Internet of Things — IoT) et pour la télévision continueraient d’être développé par Mozilla.

Mais pendant l’été 2016, l’équipe Mozilla en charge de l’IoT conclut au faible intérêt de FirefoxOS pour l’IoT et abandonne le développement TV à Panasonic,

À leur tour, les développeurs de Gecko et du navigateur Firefox se rendent compte que le code n’est pas maintenable : faire évoluer Gecko nécessite un gros nettoyage qu’entrave le code de FirefoxOS. Garder Gecko compatible avec B2G est une perte de temps. Il faut purger Gecko. Le travail de la communauté autour de B2G va devenir très compliqué, puisqu’elle devra forker Gecko.

En octobre, Mozilla estime qu’elle n’a pas le choix et abandonne le soutien à Boot2Gecko :

We realize that these decisions are painful for those of us who had high hopes and dreams and work tied up in Firefox OS—in the idea of an open source, user-centric, Mozilla mission-based operating system for the mobile space. We also recognize that this decision makes it much harder for the b2g community to continue its work. We wish we could have found another way.

FirefoxOS c’est fini.

Lire les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *